XXVIe dynastie

« Retour


Luca Miatello

« Examining Texts and Decoration of Peftjauauiaset’s Coffins in Milan » (ENIM 11, , p. 41-133)

Cet article présente une étude des textes et de la décoration des cercueils de Peftjauauiaset au Musée Archéologique de Milan, datant de la XXVIe dynastie. Les séries de divinités peintes sur les trois côtés extérieurs du cercueil rectangulaire représentent les formes du dieu solaire dans le monde inférieur, au service du défunt avec leur protection, leurs provisions et leurs énergies vitales. La figure de Nout avec le corps tendu et les bras levés est représentée sur l’intérieur du couvercle du cercueil anthropoïde, entouré par les déesses du jour et de la nuit. Une version rare du rituel des heures, qui est comparé dans cet article à la version du Livre de la Nuit et du Livre du Jour inscrite dans la tombe de Ramsès VI, est particulièrement intéressante. La figure d’Amentet à l'intérieur de la valve inférieure est entourée d’un texte endommagé, contenant des références claires aux rituels d’Amon. Le programme décoratif et textuel des cercueils, avec les formes du dieu solaire, le rituel des heures destiné à la protection et à la régénération solaire du cadavre d’Osiris pendant le jour et la nuit, et le texte comparant le défunt à Amon, expriment des concepts théologiques attestés dans la décoration des monuments funéraires de la période koushite-saïte, et représentent un remarquable exemple d’innovation au sein de la tradition, dans une période de grands changements politiques.


Vincent Razanajao

« La demeure de Min maître d’Imet. Un monument de Tell Farâoun réinterprété » (ENIM 2, 2009, p. 103-108)

Un nouvel examen de blocs de granite découverts à Tell Farâoun/Nebesheh par Petrie permet de préciser l’attribution du petit temple de l’ancienne ville d’Imet. Leur identification à deux montants de porte confirme la première impression que pouvait laisser la configuration des lieux, à savoir que le petit temple d’Imet ne serait pas la demeure de la déesse principale, Ouadjet dame d’Imet, mais celle de Min. L’époque à laquelle remonte ce temple, parfaitement daté par un dépôt de fondation du roi Amasis (XXVIe dyn.), correspond à celle où le dieu Min d’Imet apparaît dans la documentation.


Jérôme Gonzalez

« Le cercueil de Peniou. Musée national d’Histoire naturelle de Santiago du Chili (no inv. 11.160) » (ENIM 2, 2009, p. 109-128)

L’analyse du cercueil de Pȝ-n(y)-jw (XXXe dyn. – début de l’époque ptolémaïque ; Musée d’histoire naturelle de Santiago du Chili – MNHN 11.160) permet de mettre en lumière l’emploi d’une boiserie en trompe-l’œil originale et son rapport avec différents motifs religieux, notamment deux figures d’Anubis anthropomorphe adoptant la posture ksw.


Jérôme Gonzalez

« À propos d’un titre spécifique d’après la documentation saïte d’Oxyrhynchos » (ENIM 8, 2009, p. 1-9)

Identification du titre jmy-nww transmis par la documentation écrite issue des fouilles d’el-Bahnasa / Oxyrhynchos.


1539053 visites - 415 visite(s) aujourd'hui - 11 connecté(s)
© ENiM - Une revue d'égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III