Willkommen

Version FrançaiseEnglish versionDeutsch version

 

Als erstes seiner Art in der Ägyptologie Frankreichs ENiM hat sich zum Ziel gesetzt ein schnelles und modernstes Kommunikationsmittel anzubieten, welches verhelfen soll sowohl Forschungsarbeiten des wissenschaftlichen Teams der Universität Montpellier « Égypte nilotique et méditerranéenne » - UMR 5140  « Archéologie des sociétés méditerranéennes » als auch ägyptologische Beiträge von Kollegen über das breite wissenschaftliche Spektrum der altägyptischen Kultur, von der prädynastischen bis zur Koptisch Zeit, auf einfachster Weise und vor allem kostenlos zu veröffentlichen.

 

Current Table of Content Der aktuelle Inahlt »

Subscribe to ENIM's newsletter Abonnieren Sie den ENIM newsletter »


Derniers ouvrages : Abonnez vous aux actualités

Au-delĂ  du toponyme. Une approche territoriale. Égypte & MĂ©diterranĂ©e antiques Au-delĂ  du toponyme. Une approche territoriale. Égypte & MĂ©diterranĂ©e antiques, sous la direction de JĂ©rĂŽme Gonzalez et StĂ©phane Pasquali, TDENiM 1, Montpellier, 2019 — (dĂ©cembre 2019) Consulter
Le volume Au-delĂ  du toponyme rassemble huit contributions de divers spĂ©cialistes : Ă©gyptologues, hellĂ©nistes, romanistes et gĂ©ographes ; en celĂ , il reflĂšte une claire volontĂ© d’interdisciplinaritĂ©. Que ce soit sous l’angle de considĂ©rations mĂ©thodologiques et/ou d’études de cas, chacun Ă  leur maniĂšre problĂ©matise la territorialitĂ© antique Ă  l’aune de notions dĂ©veloppĂ©es par la gĂ©ographie culturelle.


Études de documents hiĂ©ratiques inĂ©dits. Les ostraca de Deir el-Medina en regard des productions de la VallĂ©e des Rois et du Ramesseum Travaux de la premiĂšre AcadĂ©mie hiĂ©ratique - Ifao (27 septembre - 1er octobre 2015), <i>BiGen</i> 56 Site de l’Ifao "> ÉditĂ© par Florence Albert et Annie Gasse Études de documents hiĂ©ratiques inĂ©dits. Les ostraca de Deir el-Medina en regard des productions de la VallĂ©e des Rois et du Ramesseum Travaux de la premiĂšre AcadĂ©mie hiĂ©ratique - Ifao (27 septembre - 1er octobre 2015), BiGen 56, CENiM 22, Montpellier, 2019 — (18 juin 2019) Consulter
L’AcadĂ©mie hiĂ©ratique, fondĂ©e en 2015, entend former annuellement de jeunes chercheurs Ă  l’édition des textes hiĂ©ratiques. Elle s’appuie sur le fonds des ostraca littĂ©raires de Deir el-Medina conservĂ©s Ă  l’Institut français d’archĂ©ologie orientale (Ifao) du Caire, dans lequel des piĂšces inĂ©dites sont sĂ©lectionnĂ©es en vue de leur Ă©tude et de leur publication par les Ă©tudiants. Chaque annĂ©e, un thĂšme spĂ©cifique est choisi, qui devient le fil conducteur du travail conduit durant l’atelier de formation. Ce volume rassemble les contributions des 6 participants de la premiĂšre acadĂ©mie hiĂ©ratique, qui s’est tenue Ă  l’Ifao du 27 septembre au 1er octobre 2015. CentrĂ© autour du titre TAy-xw, « flabellifĂšre », il permet d’aborder les rapports entre Deir el-Medina et les autres centres de production de textes hiĂ©ratiques littĂ©raires de la rive gauche de ThĂšbes au Nouvel Empire. Ces contributions sont introduites par les articles de Chr. Barbotin, d’A. Dorn et de St. Polis, experts invitĂ©s pour encadrer les Ă©lĂšves lors cette premiĂšre session de l’acadĂ©mie. Ils y livrent les rĂ©sultats de leurs travaux sur des documents hiĂ©ratiques inĂ©dits utilisĂ©s comme support mĂ©thodologique durant la formation.
The AcadĂ©mie hiĂ©ratique, created in 2015, was set up to train young researchers in the publication of hieratic texts. Based on the literary ostraca fund of Deir el-Medina kept at the IFAO (Institut français d’archĂ©ologie orientale), in Cairo, some unpublished texts of which were selected to be studied and published by the students. Each year a specific theme is chosen which becomes the connecting thread of work to be carried out by this workshop. This volume assembles the contributions of the 6 participants of the first AcadĂ©mie hiĂ©ratique held at the IFAO from September 27th to October 1st, 2015. Keeping in view the title TAy-xw (« fan bearer »), it allows an approach of relationships between Deir el-Medina and the other centres on the left bank of Thebes in the New Kingdom where literary texts were produced and found. The introduction to these contributions combines articles by Chr. Barbotin, A. Dorn and St. Polis, who were all three invited as experts to coach the students during the first session of the Academy. These contributions present the results of their work on the unpublished hieratic documents used as a methological support throughout the training. Site de l’Ifao


Des Pyramides au Peyrou. L’Égypte ancienne Ă  Montpellier. Actes du colloque du 18 octobre 2018 SociĂ©tĂ© ArchĂ©ologique de Montpellier - Palais Jacques Coeur et des TrĂ©soriers de France sous la direction scientifique de Fr. Servajean et S.H. AufrĂšre Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par L. RouviĂšre Des Pyramides au Peyrou. L’Égypte ancienne Ă  Montpellier. Actes du colloque du 18 octobre 2018 SociĂ©tĂ© ArchĂ©ologique de Montpellier - Palais Jacques Coeur et des TrĂ©soriers de France sous la direction scientifique de Fr. Servajean et S.H. AufrĂšre, CENiM 21, Montpellier, 2019 — (1 mars 2019) Consulter
Cet ouvrage rĂ©unit les actes du colloque « Des Pyramides au Peyrou. L’Égypte ancienne Ă  Montpellier » tenu au Palais Jacques Coeur et des TrĂ©soriers de France de Montpellier le 18 octobre 2018. Il est le rĂ©sultat d’une fructueuse collaboration entre le dĂ©partement d’égyptologie de l’UniversitĂ© Paul-ValĂ©ry Montpellier 3, la SociĂ©tĂ© ArchĂ©ologique de Montpellier et l’association Saint ClĂ©mentoise des Amis de l’Égypte Pharaonique. Les Ă©tudes qui y sont prĂ©sentĂ©es abordent les liens que Montpellier a entretenus et entretient encore avec l’Égypte ancienne, du siĂšcle de l’Humanisme Ă  l’ùre du numĂ©rique.


Les Ă©difices du rĂšgne d’Amenhotep IV - Akhenaton. Urbanisme et rĂ©volution Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par Marc Gabolde & Robert Vergnieux Les Ă©difices du rĂšgne d’Amenhotep IV - Akhenaton. Urbanisme et rĂ©volution, CENiM 20, Montpellier, 2018 — (17 dĂ©cembre 2018) Consulter
Ce recueil rassemble les contributions des participants au colloque international « Les Ă©difices du rĂšgne d’Amenhotep IV – Akhenaton — Urbanisme et rĂ©volution (The Buildings from the Reign of Amenhotep IV – Akhenaten — Urbanism and Revolution) », organisĂ© dans le cadre de l’ANR Aton 3D (ANR-08-BLAN-0202-01) qui s’est tenu Ă  Montpellier les 18 et 19 novembre 2011.


Sur le chemin du <i>Mouseion</i> d’Alexandrie. Études offertes Ă  Marie-CĂ©cile Bruwier Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par Fl. Doyen, R. Preys & A. Quertinmont Sur le chemin du Mouseion d’Alexandrie. Études offertes Ă  Marie-CĂ©cile Bruwier, CENiM 19, Montpellier, 2018 — (17 dĂ©cembre 2018) Consulter
L’admission Ă  la retraite de Marie-CĂ©cile Bruwier offre l’opportunitĂ© Ă  quelques Ă©gyptologues de rendre hommage Ă  une collĂšgue, une enseignante, une amie, un mentor. Sur le chemin du Mouseion d’Alexandrie. Études offertes Ă  Marie-CĂ©cile Bruwier rassemble dix-sept contributions visant Ă  rencontrer certains des multiples centres d’intĂ©rĂȘt de l’égyptologue belge : le domaine musĂ©al, le monde alexandrin, la religion, les sources Ă©crites et matĂ©rielles de la civilisation pharaonique, l’archĂ©ologie et l’histoire de l’art de l’Égypte ancienne, l’histoire du monde copte, de mĂȘme que les archives de l’égyptologie, l’univers des collectionneurs et des voyageurs occidentaux en Égypte et au Soudan. Tout Ă  la fois professeure, mĂ©diatrice culturelle, femme de science, de musĂ©e, de terrain, Marie-CĂ©cile Bruwier tĂ©moigne, tout au long de sa carriĂšre fĂ©conde, d’une approche humaniste de l’égyptologie, autant par le biais des personnalitĂ©s qui ont forgĂ© l’Égypte ancienne que suivant la perspective des acteurs ayant forgĂ© la discipline Ă©gyptologique.


À l’oeuvre on connaĂźt l’artisan ... de pharaon ! Un siĂšcle de recherches françaises Ă  Deir el-Medina (1917-2017) sous la direction de Hanane Gaber, Laure Bazin Rizzo, FrĂ©dĂ©ric Servajean À l’oeuvre on connaĂźt l’artisan ... de pharaon ! Un siĂšcle de recherches françaises Ă  Deir el-Medina (1917-2017), CENiM 18, Montpellier, 2017 — (8 janvier 2018) Consulter
À l’occasion du centenaire des fouilles françaises Ă  Deir el-Medina (1917-2017), cette exposition prĂ©sente une soixantaine d’objets du MusĂ©e Égyptien du Caire provenant du site, en parallĂšle avec les Journaux de fouilles et photographies de l’égyptologue Bernard BruyĂšre conservĂ©s Ă  l’Institut français d’archĂ©ologie orientale. Ces artefacts dĂ©couverts durant les fouilles de l’habitat et des tombes des artisans qui construisirent les sĂ©pultures thĂ©baines des pharaons du Nouvel Empire dans la VallĂ©e des Rois (fin xvie-dĂ©but xie siĂšcle avant notre Ăšre) servent de fil conducteur Ă  cet ouvrage pour Ă©voquer la vie quotidienne et les pratiques religieuses et funĂ©raires des habitants du Village. L’histoire des travaux de terrain et autres Ă©tudes de ce microcosme d’artistes et de lettrĂ©s des xviiie-xxe dynasties s’appuie quant Ă  elle sur de nombreux documents d’archives de l’IFAO tandis que l’apport des nouvelles technologies numĂ©riques pour la documentation et l’étude des monuments du site complĂšte ce panorama renouvelĂ©.


GĂ©ographie et archĂ©ologie de la religion Ă©gyptienne. Espaces cultuels, pratiques locales Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par Ch. Cassier GĂ©ographie et archĂ©ologie de la religion Ă©gyptienne. Espaces cultuels, pratiques locales, CENiM 17, Montpellier, 2017 — (18 octobre 2017) Consulter
Cet ouvrage collectif rĂ©unit cinq Ă©tudes consacrĂ©es Ă  diffĂ©rentes provinces (= sepat) et localitĂ©s de l’Égypte ancienne. Il prĂ©sente des approches toponymiques, archĂ©ologiques et cartographiques des espaces et pratiques cultuels de la IIe province de Basse-Égypte ainsi que des XXIIe, XVIIIe, XVIe et IXe provinces de Haute-Égypte. Il est le rĂ©sultat de sĂ©minaires organisĂ©s dans le cadre de l’atelier de recherche « Provinces d’Égypte : gĂ©ographie religieuse et rĂ©alitĂ©s archĂ©ologiques » qui s’est tenu entre 2014 et 2016 au sein de l’UniversitĂ© Paul-ValĂ©ry Montpellier 3 et dans le cadre du LabEx ARCHIMEDE.


L’individu dans la religion Ă©gyptienne. Actes de la journĂ©e d’études de l’équipe EPHE (EA 4519) « Égypte ancienne : ArchĂ©ologie, Langue, Religion » Paris, 27 juin 2014 Textes rĂ©unis par Christiane Zivie-Coche et Yannis Gourdon L’individu dans la religion Ă©gyptienne. Actes de la journĂ©e d’études de l’équipe EPHE (EA 4519) « Égypte ancienne : ArchĂ©ologie, Langue, Religion » Paris, 27 juin 2014, CENiM 16, Montpellier, 2017 — (21 juillet 2017) Consulter
Une journĂ©e d’études a Ă©tĂ© consacrĂ©e Ă  « L’individu dans la religion Ă©gyptienne » en juin 2014, organisĂ©e conjointement par l’EPHE (EA 4519) et l’universitĂ© LumiĂšre Lyon 2 (HISoMA UMR 5189). Cette appellation volontairement trĂšs gĂ©nĂ©rale a Ă©tĂ© conservĂ©e comme titre de l’ouvrage qui en est issu pour tenter d’englober aussi largement que possible les champs fort divers oĂč se manifeste la « piĂ©tĂ© individuelle » Ă  travers toutes les Ă©poques de l’histoire de l’Égypte ; piĂ©tĂ© que l’on peut dĂ©finir comme ne s’exerçant pas au cƓur des temples selon les rituels officiels, mais qui n’en demeure pas moins conforme aux traits spĂ©cifiques de la religion Ă©gyptienne. Son histoire a Ă©tĂ© envisagĂ©e sur la longue durĂ©e depuis les premiĂšres manifestations de piĂ©tĂ© repĂ©rables au troisiĂšme millĂ©naire (J. Baines, A. Pillon) jusqu’à l’époque romaine (Fr. Dunand). L’importance de l’anthroponymie comme marqueur de la dĂ©votion envers les rois et les dieux a Ă©tĂ© soulignĂ©e (L. Coulon, Y. Gourdon). Le tĂ©moignage des documents mobiliers, stĂšles ou statues, funĂ©raires ou votifs (C. De Visscher, M.M. Luiselli, L. Postel), du Moyen et du Nouvel Empire, comme de l’époque tardive, met en lumiĂšre la relation instaurĂ©e entre les hommes et leurs dieux.


À l’école des scribes. Les Ă©critures de l’Égypte ancienne Collectif À l’école des scribes. Les Ă©critures de l’Égypte ancienne, CENiM 15, Montpellier, 2016 — (2016) Consulter
Dans une Égypte dĂ©sormais chrĂ©tienne, la maĂźtrise des Ă©critures tradi­tionnelles liĂ©es aux ultimes soubresauts des cultes « paĂŻens » tomba ra­pidement dans l'oubli avec la disparition des derniers hiĂ©rogrammates, aux 1v"-v' siĂšcles de notre Ăšre. Elle devint dĂšs lors un sujet de spĂ©culation pour les savants de !'AntiquitĂ© tardive, puis pour les humanistes euro­pĂ©ens Ă  partir de la Renaissance. Il fallut nĂ©anmoins attendre 1822 et les dĂ©buts de la redĂ©couverte du systĂšme hiĂ©roglyphique par Jean-François Champollion pour renouer avec le savoir des scribes. Pourtant, malgrĂ© le vif engouement suscitĂ© par la civilisation Ă©gyptienne antique et les presque deux siĂšcles de la discipline Ă©gyptologique, ces Ă©critures restent encore pour beaucoup synonyme de « mystĂšres » ... Cet ouvrage prĂ©sente quelque soixante-dix piĂšces, Ɠuvres majeures ou moins connues principalement issues des collections du musĂ©e du Louvre, ainsi que d'autres, inĂ©dites, provenant de collections privĂ©es et universitaire, en les analysant Ă  l'aune des derniĂšres avancĂ©es de la recherche Ă©gyptologique. Il propose d'une part une vision synthĂ©tique claire de ces diffĂ©rentes Ă©critures (hiĂ©roglyphique, hiĂ©ratique et dĂ©mo­tique), de leurs spĂ©cificitĂ©s et emplois respectifs ; il permet d'autre part d'Ă©voquer leur rĂ©ception aux Ă©poques ultĂ©rieures et, de maniĂšre plus large, la place de l'Ă©crit dans les sociĂ©tĂ©s.


Sapientia Felicitas. Festschrift fĂŒr GĂŒnter Vittmann zum 29. Februar 2016 Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par S. L. Lippert, M. Schentuleit & M. A. Stadler Sapientia Felicitas. Festschrift fĂŒr GĂŒnter Vittmann zum 29. Februar 2016, CENiM 14, Montpellier, 2016 — (2016) Consulter
Gunter Vittmann n’est pas seulement un Ă©minent expert de l’onomastique Ă©gyptienne, du hiĂ©ratique anormal et du dĂ©motique dans tous ses Ă©tats, il s’illustre aussi comme un chercheur aux vastes et variĂ©s centres d’intĂ©rĂȘts qui dĂ©passent largement le cadre Ă©gyptologique. Ainsi, ses travaux consacrĂ©s Ă  l’Égypte sous les dominations Ă©trangĂšres et Ă  l’intĂ©gration des Ă©trangers ont contribuĂ© de maniĂšre significative Ă  la rĂ©flexion sur les problĂ©matiques de l’identitĂ© culturelle et de la mixitĂ© ethnique dans la vallĂ©e du Nil – des recherches rendues publiques Ă  travers de nombreuses publications, sĂ©minaires et, rĂ©cemment encore dans le cadre du LabEx ARCHIMEDE (programme « Investissements d’Avenir » ANR-11-LABX-0032-01), lors d’un sĂ©jour en qualitĂ© de professeur invitĂ© Ă  Montpellier au printemps 2015. Avec ce volume, ses collĂšgues, Ă©lĂšves et amis ont voulu lui tĂ©moigner leur amitiĂ© et le cĂ©lĂ©brer ; c’est pourquoi les trente articles regroupĂ©s ici reprennent les thĂ©matiques centrales des recherches chĂšres Ă  Gunter Vittmann.


Documents de ThĂ©ologies ThĂ©baines Tardives (D3T 3) Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par Christophe Thiers Documents de ThĂ©ologies ThĂ©baines Tardives (D3T 3), CENiM 13, Montpellier, 2015 — (2015) Consulter
Les contributions rĂ©unies dans ce troisiĂšme volume font Ă©tat de travaux rĂ©cents sur les pratiques religieuses qui se sont dĂ©veloppĂ©es dans la rĂ©gion thĂ©baine au cours du premier millĂ©naire avant notre Ăšre. Elles abordent de multiples questions relatives aux thĂ©ologies construites autour des dieux-morts de DjĂ©mĂȘ et de leur dĂ©veloppement Ă  MĂ©damoud, mais Ă©galement liĂ©es aux cultes osiriens et Ă  ceux des souverains lagides divinisĂ©s. Au sein de ce creuset intellectuel, les prĂȘres ont Ă©galement dĂ©veloppĂ© tout leur savoir pour assurer la survie dans l’Au-delĂ  dont tĂ©moignent les livres des morts sur papyrus et les compositions funĂ©raires gravĂ©es dans les tombes tardives de l’Assassif.


PtolĂ©mĂ©e Épiphane, Aristonikos et les prĂȘtres d’Égypte. Le DĂ©cret de Memphis (182 a.C.). Édition commentĂ©e des stĂšles Caire RT 2/3/25/7 et JE 44901 Alexandra Nespoulous-Phalippou PtolĂ©mĂ©e Épiphane, Aristonikos et les prĂȘtres d’Égypte. Le DĂ©cret de Memphis (182 a.C.). Édition commentĂ©e des stĂšles Caire RT 2/3/25/7 et JE 44901, CENiM 12, Montpellier, 2015 — (29 janvier 2016) Consulter
PubliĂ©es au dĂ©but du siĂšcle dernier par G. Daressy, les deux stĂšles hiĂ©roglyphiques RT 2/3/25/7 et JE 44901 conservĂ©es au MusĂ©e Ă©gyptien du Caire constituent les seuls exemplaires connus Ă  ce jour du dĂ©cret du synode de prĂȘtres qui eut lieu Ă  Memphis, en l’an 23 du rĂšgne de PtolĂ©mĂ©e Épiphane. Cette premiĂšre Ă©tude commentĂ©e du DĂ©cret de Memphis (182 a.C.) se propose de fournir une version normalisĂ©e de ces textes suivant une Ă©dition synoptique, un apparat critique, une traduction, un commentaire philologique, de mĂȘme que les photographies et les fac-similĂ©s des documents. Leur analyse permet de rĂ©Ă©valuer leur apport au rĂšgne d’Épiphane : cĂ©rĂ©monie en l’honneur d’un taureau MnĂ©vis Ă  Memphis, Ă©vergĂ©tisme des souverains Ă  l’égard des clergĂ©s Ă©gyptiens, mesures politiques ponctuelles (amnistie pĂ©nale en l’an 21 du rĂšgne, exemptions de taxe). Leur intĂ©rĂȘt majeur rĂ©side en la prĂ©sence d’un rĂ©cit historique dĂ©veloppĂ©. Relatant la rĂ©pression de rĂ©voltes indigĂšnes dans le Delta, il met en exergue l’intervention victorieuse du commandant en chef de la cavalerie Aristonikos dans la rĂ©gion de Tell el-Balamoun. IntĂ©grĂ©s dans l’ensemble des actes des dĂ©crets synodaux du rĂšgne d’Épiphane, ces documents, inhabituels par leur forme et leur contenu, sont ainsi replacĂ©s dans leur contexte rĂ©dactionnel, historique et politique. C’est notamment Ă  travers la problĂ©matique de l’évolution des relations entre la Couronne alexandrine et les clergĂ©s indigĂšnes que cette documentation officielle est apprĂ©hendĂ©e.


Apprivoiser le sauvage / Taming the Wild Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par M Massiera, B. Mathieu et Fr. Rouffet Apprivoiser le sauvage / Taming the Wild, CENiM 11, Montpellier, 2015 — (2015) Consulter
Comme toutes les autres cultures, antiques ou modernes, la civilisation pharaonique a su exploiter les spĂ©cificitĂ©s de la faune sauvage prĂ©sente dans son environnement, aussi bien dans ses modes de reprĂ©sentation du monde que dans ses rouages Ă©conomiques et institutionnels. Les auteurs de ce volume vous invitent donc Ă  dĂ©couvrir diffĂ©rents articles portant sur le monde animal en Égypte ancienne.


Offrandes, rites et rituels dans les temples d’époques ptolĂ©maĂŻque et romaine. Actes de la journĂ©e d’études de l’équipe EPHE (EA 4519) « Égypte ancienne : ArchĂ©ologie, Langue, Religion » Paris, 27 juin 2013 ÉditĂ©s par Christiane Zivie-Coche Offrandes, rites et rituels dans les temples d’époques ptolĂ©maĂŻque et romaine. Actes de la journĂ©e d’études de l’équipe EPHE (EA 4519) « Égypte ancienne : ArchĂ©ologie, Langue, Religion » Paris, 27 juin 2013, CENiM 10, Montpellier, 2015 — (16 dĂ©cembre 2015) Consulter
L’étude des scĂšnes rituelles dans les temples des Ă©poques ptolĂ©maĂŻque et romaine est une thĂ©matique qui a suscitĂ© dans les derniĂšres dĂ©cennies un intĂ©rĂȘt jamais dĂ©menti, comme en tĂ©moigne, Ă  titre d’exemple, la collection Rites Ă©gyptiens, dont bien des volumes sont ainsi consacrĂ©s Ă  tel ou tel rite attestĂ© dans les temples tardifs. NĂ©anmoins, la masse documentaire que nous offrent les Ă©difices de cette Ă©poque est considĂ©rable, et la complexitĂ© de la « grammaire » du temple, qu’il s’agisse de l’analyse de scĂšnes individuelles ou de celle de l’organisation plus globale du programme pariĂ©tal, est loin d’ĂȘtre aujourd’hui totalement dissĂ©quĂ©e dans les grands et plus petits temples de la pĂ©riode. Plusieurs membres de l’équipe « Égypte ancienne » de l’EPHE, doctorants ou post-doctorants, avaient Ă©mis le souhait qu’une journĂ©e d’études soit organisĂ©e Ă  la fin de l’annĂ©e acadĂ©mique 2013 pour Ă©voquer ces questions et confronter des points de vue diffĂ©rents. Cela a abouti Ă  la tenue, Ă  l’EPHE, d’une telle journĂ©e, le 27 juin 2013.


Le myrte & la rose. MĂ©langes offerts Ă  Françoise Dunand par ses Ă©lĂšves, collĂšgues et amis RĂ©unis par GaĂ«lle Tallet et Christiane Zivie-Coche Le myrte & la rose. MĂ©langes offerts Ă  Françoise Dunand par ses Ă©lĂšves, collĂšgues et amis, CENiM 9, Montpellier, 2014 — (1 novembre 2014) Consulter
De nombreux Ă©tudiants, collĂšgues et amis de Françoise Dunand, professeur Ă©mĂ©rite d’histoire des religions Ă  l’universitĂ© de Strasbourg, ont souhaitĂ© s’associer Ă  l’hommage qui lui est rendu Ă  travers ces deux volumes. La diversitĂ© des contributions organisĂ©es par thĂšmes reflĂšte parfaitement le parcours singulier de la rĂ©cipiendaire. De formation classique, Françoise Dunand s’est trĂšs vite orientĂ©e vers la papyrologie grecque d’abord, puis vers l’étude des cultes isiaques, ainsi qu’on les a appelĂ©s. Sa rencontre avec l’Égypte fut dĂ©cisive pour le choix ultĂ©rieur de ses champs d’études : religion dans l’Égypte hellĂ©nistique et romaine sous ses formes de continuitĂ© et d’innovations, travail de terrain dans les nĂ©cropoles des oasis occidentales, poursuivi aujourd’hui encore. Reflet mĂȘme de son enseignement et de ses recherches, tĂ©moignage de son rayonnement, on passera des Ă©ditions de papyrus au « cercle isiaque », des pratiques funĂ©raires de l’Égypte tardive en faveur des hommes comme des animaux, du rĂŽle des images Ă  l’histoire des religions, des Ă©tudes sur les oasis Ă  celles sur les femmes.


Documents de ThĂ©ologies ThĂ©baines Tardives (D3T 2) Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par Christophe Thiers Documents de ThĂ©ologies ThĂ©baines Tardives (D3T 2), CENiM 8, Montpellier, 2013 — (9 avril 2013) Consulter
Le prĂ©sent ouvrage poursuit les investigations sur diffĂ©rents aspects des thĂ©ologies et des pratiques religieuses mises en oeuvre dans la rĂ©gion thĂ©baine. Les contributions mettent particuliĂšrement en exergue le rĂŽle majeur jouĂ© par la Butte de DjĂ©mĂȘ et les temples de Karnak, lieux de crĂ©ation des thĂ©ologies les plus sophistiquĂ©es. Les liens avec les grands centres de Haute Égypte, les temples thĂ©bains et ceux de l’oasis de Kharga sont Ă©galement mis en lumiĂšre.


Le matĂ©riel archĂ©ologique et les restes humains de la nĂ©cropole de Dabashiya Françoise Dunand, Bahgat Ahmed Ibrahim, Roger Lichtenberg Le matĂ©riel archĂ©ologique et les restes humains de la nĂ©cropole de Dabashiya, CENiM 7, Montpellier, 2013 — (28 mars 2013) Consulter
Cet ouvrage est le rĂ©sultat le plus rĂ©cent de la collaboration ancienne initiĂ©e par l’Inspecteur en Chef du Service des AntiquitĂ©s de Kharga, Bahgat Ahmed Ibrahim, et ses collaborateurs, avec l’équipe française dirigĂ©e par Françoise Dunand qui travaille depuis maintenant trente ans sur les nĂ©cropoles de l’oasis de Kharga. AprĂšs l’exploration et la publication de la nĂ©cropole de Douch par l’équipe française dans le cadre de l’IFAO, sa collaboration avec le Service des AntiquitĂ©s s’est matĂ©rialisĂ©e par l’étude de la nĂ©cropole d’AĂŻn el-Labakha, explorĂ©e par les Inspecteurs Ă©gyptiens, avec pour rĂ©sultat un ouvrage paru en 2008. Le prĂ©sent volume est consacrĂ© Ă  la description du site de Dabashiya, dont la nĂ©cropole a Ă©tĂ© explorĂ©e par l’équipe Ă©gyptienne, Ă  l’étude des momies et du mobilier funĂ©raire de la tombe inviolĂ©e n° 22 ainsi qu’au catalogue des objets dĂ©couverts dans les tombes. Ce site de Dabashiya est d’un intĂ©rĂȘt tout particulier, non seulement par ses spĂ©cificitĂ©s, mais par les comparaisons qu’il permet avec les diffĂ©rents sites de l’oasis dĂ©jĂ  explorĂ©s. On a lĂ  encore une mine d’informations sur les pratiques funĂ©raires, bien entendu, et aussi sur les techniques et le mode de vie des habitants de l’oasis aux Ă©poques ptolĂ©maĂŻque et romaine.


Quatre Ă©tudes sur la bataille de Qadech FrĂ©dĂ©ric Servajean Quatre Ă©tudes sur la bataille de Qadech, CENiM 6, Montpellier, 2012 — (26 mai 2012) Consulter
Avec Megiddo, Qadech est la seule bataille relativement bien connue de la fin de l’ñge du bronze. Cependant, contrairement Ă  la premiĂšre, qui opposa Thoutmosis III Ă  une coalition dirigĂ©e par le prince de Qadech, la bataille qui va nous occuper n’a cessĂ© de retenir l’attention des chercheurs. L’importance de la documentation et sa nature pourraient expliquer cela, les textes et les figurations du PoĂšme, du Bulletin et des Reliefs ayant Ă©tĂ© gravĂ©s ou consignĂ©s sur les parois de nombreux grands temples et ailleurs. Le fait que cette documentation ne permette pas de reconstituer la bataille dans son ensemble et que certains points restent encore dĂ©battus pourraient aussi l’expliquer. Mais il y a probablement une autre raison, de nature psychologique. Car le chercheur perçoit bien qu’à Qadech, il s’est produit quelque chose d’inhabituel, quelque chose ayant justement motivĂ© cette profusion de textes dans lesquels RamsĂšs se met en scĂšne, combattant seul avec l’aide d’Amon. Au point que l’on a pu Ă©crire que Qadech fut une bataille perdue par les Égyptiens. Mais, simultanĂ©ment, on se rend bien compte, Ă  l’issue des diffĂ©rentes reconstitutions de celle-ci, que ce ne fut pas le cas. Certes, il ne s’agit pas d’une victoire brillante, comme l’avait Ă©tĂ© auparavant Megiddo, mais c’est un fait : Ă  Qadech mĂȘme, RamsĂšs ne fut pas vaincu.


<i>Et in Ægypto et ad Ægyptum</i>, Recueil d’études dĂ©diĂ©es Ă  Jean-Claude Grenier Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par A. Gasse, Fr. Servajean, et Chr. Thiers Et in Ægypto et ad Ægyptum, Recueil d’études dĂ©diĂ©es Ă  Jean-Claude Grenier, CENiM 5, Montpellier, 2012 — (25 avril 2012) Consulter
Étudiants, collĂšgues et amis, Ă©gyptologues, hellĂ©nistes ou romanistes – nombreux sont les auteurs qui ont tenu Ă  offrir leur contribution Ă  ces Études dĂ©diĂ©es Ă  Jean-Claude Grenier, titulaire de la chaire d’égyptologie de l’universitĂ© Paul ValĂ©ry-Montpellier 3. L’extrĂȘme variĂ©tĂ© des sujets abordĂ©s offre un reflet fidĂšle de la multiplicitĂ© des intĂ©rĂȘts qu’a toujours manifestĂ© Jean-Claude Grenier pour l’histoire antique de la VallĂ©e du Nil et du monde mĂ©diterranĂ©en des CĂ©sars. C’est aussi une brillante illustration des innombrables Ă©tincelles que peut allumer un savant aussi chaleureux dans des esprits diffĂ©rents par leur formation, par leurs intĂ©rĂȘts et leur culture. Ces participations aussi gĂ©nĂ©reuses qu’enthousiastes occupent quatre volumes et couvrent plus de deux mille ans d’histoire. Outre des Ă©tudes d’égyptologie « classique », on y trouvera nombre de travaux consacrĂ©s aux derniĂšres pĂ©riodes de l’histoire de l’Égypte ancienne : l’Égypte sous domination romaine et la diffusion des croyances Ă©gyptiennes hors d’Égypte sont abordĂ©es de maniĂšre multiforme. Ces pages d’égyptologie originale s’inscrivent in Ægypto et ad Ægyptum



Topographie cultuelle de Memphis 1 a- Corpus. Temples et principaux quartiers de la XVIIIe dynastie StĂ©phane Pasquali Topographie cultuelle de Memphis 1 a- Corpus. Temples et principaux quartiers de la XVIIIe dynastie, CENiM 4, Montpellier, 2011 — (7 mars 2011) Consulter
Corpus des sources relatives Ă  la topographie cultuelle de la ville de Memphis Ă  la XVIIIe dynastie. Celui-ci est constituĂ© de trois listes : A) les monuments royaux d’origine memphite (vestiges archĂ©ologiques, fondations palatiales et cultuelles attestĂ©es textuellement), B) une prosopographie du personnel des dieux de la rĂ©gion memphite, C) les sources concernant le quartier de PĂ©rounĂ©fer ainsi que l’arsenal et le port de Memphis jusqu’au dĂ©but de la XIXe dynastie. Cet ouvrage est le premier volume des monographies associĂ©es au projet Topographie cultuelle de Memphis de l’équipe d'Ă©gyptologie de l'UMR 5140 (CNRS-UniversitĂ© Paul ValĂ©ry-Montpellier III).


<em>Documents de Théologies Thébaines
Tardives</em> (D3T 1) Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par Christophe Thiers Documents de ThĂ©ologies ThĂ©baines Tardives (D3T 1), CENiM 3, Montpellier, 2010 — (7 fevrier 2010) Consulter
Le présent ouvrage réunit une dizaine de contributions mettant en exergue différentes facettes des théologies qui se sont développées au coeur de la région thébaine dans le courant du Ier millénaire avant notre Úre et plus spécifiquement dans les temples des époques ptolémaïque et romain


<em>Verba manent</em>. Recueil d’études dĂ©diĂ©es Ă  Dimitri Meeks par ses collĂšgues et amis Textes rĂ©unis et Ă©ditĂ©s par Isabelle RĂ©gen et FrĂ©dĂ©ric Servajean Verba manent. Recueil d’études dĂ©diĂ©es Ă  Dimitri Meeks par ses collĂšgues et amis, CENiM 2, Montpellier, 2009 — (16 dĂ©cembre 2009) Consulter
Trente-six Ă©tudes dĂ©diĂ©es par ses amis et collĂšgues Ă  l’égyptologue français Dimitri Meeks. Ces contributions portent sur l’histoire, l’archĂ©ologie, la religion, la langue (lexicographie, palĂ©ographie) et l’environnement naturel de l’Égypte pharaonique. Autant de domaines que Dimitri Meeks a enrichis par des apports dĂ©cisifs avec un savoir et un talent unanimement reconnus.


L'Osiris ANTINOOS Jean-Claude Grenier L'Osiris ANTINOOS, CENiM 1, Montpellier, 2008 — (26 dĂ©cembre 2008) Consulter
Cinq contributions pour approcher par des propositions nouvelles la question posĂ©e par l’ « affaire Antinoos » et la fabrication du dernier des dieux : une traduction des inscriptions de l’obĂ©lisque romain (l’ObĂ©lisque Barberini) qui se dressait sur le site de la tombe d’Antinoos et raconte son apothĂ©ose, la question de l’emplacement de cette tombe peut-ĂȘtre Ă  Rome dans les Jardins de Domitia, sur la rive droite du Tibre, oĂč Hadrien fit Ă©lever son tombeau dynastique (le ChĂąteau Saint Ange), une Ă©vocation des circonstances de la mort d’Antinoos sans doute Ă  l’issue d’une chasse au lion qui se dĂ©roula dans la rĂ©gion d’Alexandrie au dĂ©but du mois d’aoĂ»t 130, quelques remarques sur la nature « royale » d’Antinoos et une analyse du contexte alexandrin de l’annĂ©e 130 qui pesant sur sa divinisation fit, peut-ĂȘtre, d’Antinoos un dieu « politique » au lendemain de la « Guerre Juive » qui avait ensanglantĂ© l’Égypte et Ă  la veille de l’ultime conflit qui allait Ă©clater entre l’Empire et la JudĂ©e.


ENiM 13 - 2020

8 article(s) - 8 juin 2020.



ENiM 1 à 13 (2008-2020) : 147 articles
694 099 téléchargements
1 248 347 consulations.

Index des auteurs Consulter
Mots clés Consulter

Derniers articles : Abonnez vous aux actualités

Laura Parys
La conception du monde inversĂ© dans le Dialogue d’un homme avec son ba
(ENiM 13, p. 217-235 — 8 juin 2020) Consulter

Matthieu BĂ©gon
Une probable représentation de la reine Meret-Neith en tant que régente du roi Den
(ENiM 13, p. 211-215 — 26 mai 2020) Consulter

Thierry Bardinet
La route d’OutĂ©net au mont Laban. Une nouvelle Ă©tude de deux conjurations du papyrus mĂ©dical Louvre E 32847
(ENiM 13, p. 151-209 — 12 mai 2020) Consulter

Mohamed Raafat Abbas
The Canaanite and Nubian Wars of Merenptah: Some Historical Notes
(ENiM 13, p. 133-149 — 11 mai 2020) Consulter

RĂ©ka Vadas
‘The Beautiful Place of Kyphi and Wine’. The Laboratory at Esna Temple
(ENiM 13, p. 93-132 — 29 avril 2020) Consulter

Henri Charles Loffet
Un bien mystérieux Pa-di-Ousir, né de la dame Setcha-iret-binet
(ENiM 13, p. 79-92 — 9 mars 2020) Consulter

Steven R.W. Gregory
Horus Joins the Barque of Cosmic Authority. Observations Regarding Aspects of Coffin Text Spell 148
(ENiM 13, p. 63-77 — 4 mars 2020) Consulter

GĂĄbor W. Nemes
The mythological importance of the constellation Msḫtjw in mortuary representations until the end of the New Kingdom
(ENiM 13, p. 1-61 — 10 fĂ©vrier 2020) Consulter

Maxim Panov
A Description of Egypt at the beginning of the 18th century by Grigorovich-Barsky
(ENiM 12, p. 299-305 — 3 dĂ©cembre 2019) Consulter

Hugues Perdriaud
L’an 6 de Taharqa, l’annĂ©e des “merveilles”. “Une chose pareille n’avait pas Ă©tĂ© vue depuis le temps des anciens [
]” (Kawa V, l. 5)
(ENiM 12, p. 281-298 — 29 octobre 2019) Consulter



1932871 visites - 240 visite(s) aujourd’hui - 12 connecté(s)
© ENiM - Une revue d’égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III