ENiM 11 - 2018 (ISSN 2102-6629)

Sommaire

Pages
1-6

Siro Trevisanato, « Une infection par hantavirus à Péluse et l’échec de l’invasion assyrienne de l’Égypte par Sennachérib »
Siro Trevisanato

Une épidémie liée à une infection par hantavirus portée par des mulots, qui envahirent un campement militaire assyrien, offre la meilleure explication pour l’échec assyrien de l’invasion de l’Égypte vers 700 av. J.-C. La mortalité élevée, associée aux hantavirus chez les humains dans un pays où ce pathogène n’est pas endémique et où, par conséquent, les symptômes de la maladie étaient inconnus, à quoi il faut ajouter la « sélectivité » des décès qui n’affectèrent que les Assyriens, contribuèrent à l’explication delon laquelle seule une intervention surnaturelle avait sauvé la Judée.

  • fr
  • uk

1186812 visites - 394 visite(s) aujourd'hui - 23 connecté(s)
© ENiM - Une revue d'égyptologie sur internet
Équipe Égypte Nilotique et Méditerranéenne - UMR 5140 - « Archéologie des Sociétés Méditerranéennes » (Cnrs) - Université Paul Valéry - Montpellier III